Loisirs

Les loisirs contribuent à l’épanouissement de l’homme et rassemblent les populations. Le secteur des loisirs est chargé de définir les orientations globales, développer la culture des loisirs à travers des programmes incitatifs, de sensibiliser sur les bienfaits des loisirs, assurer la diversification de l’offre de loisirs, la création d’outils de promotion concrets et accessibles, promotion du mouvement associatif et veiller à la sauvegarde, la codification et la promotion des loisirs traditionnels menacés de disparition, favoriser la concertation de l’ensemble des acteurs, promouvoir la cohésion et la paix sociales par le développement harmonieux des loisirs et contribuer à la réalisation des objectifs nationaux en matière d’aménagement des espaces à des fins de loisirs.

 

Le gouvernement, sentant le véritable besoin de développer le secteur des loisirs a entrepris des actions dans les années 1978.
En effet, il a été d’abord créé au niveau du ministère de la jeunesse, des sports et de la culture par l’arrêté n°48/MJSC/DJASE du 08 août 1978, une direction de la jeunesse et des activités socio-éducatives avec une division des loisirs et des activités de vacances.
Le secteur des loisirs a été ensuite rattaché en 1992 aux secteurs de la jeunesse et des sports par le décret n°92-019 du 29 janvier 1992 portant organisation du ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs.
C’est en 2005 que la gestion des loisirs a été confiée au ministère de la culture, du tourisme et des loisirs par le décret n°2005-114/PR du 27 décembre 2005 avec la création d’une direction nationale des loisirs.
Après ces mutations, le secteur des loisirs a été de 2008 à 2015 placé sous la tutelle du ministère de sports et des loisirs puis 2015 à 2017 sous le ministère de la communication, des sports et de la formation civique et de 2017 à 2020 sous le ministère de la culture, du tourisme et des loisirs.
Enfin, c’est à partir d’octobre 2020 suite à la formation du nouveau gouvernement que le secteur des loisirs retrouve le secteur des sports sous l’appellation « ministère des sports et des loisirs ».

 

Le secteur des loisirs par le biais de la division de la coordination des organisations et associations de loisirs est chargée de :

élaborer des politiques de développement et de promotion du mouvement associatif
favoriser la concertation permanente de l’ensemble des acteurs du secteur des loisirs ;
définir le rôle et les responsabilités des différents acteurs du secteur des loisirs ;
soutenir l’initiative privée en matière de création et de gestion des activités de loisirs ;
suivre et accompagner les activités des différentes organisations et associations de loisirs ;
assurer la reconnaissance des associations et organisations des loisirs;

La division de la promotion et du développement des loisirs est quant à elle chargée de :
mettre en application les textes en vigueur et élaborer des textes fondamentaux et complémentaires régissant le secteur des loisirs.
Sensibiliser sur les bienfaits des loisirs, diversifier l’offre, créer des outils de promotion concrets et accessibles ;
Elaborer des stratégies globales de développement des loisirs ;
créer des conditions organisationnelles favorables à l’émergence des loisirs ;
contribuer, au moyen des loisirs, à l’épanouissement et à l’amélioration de la qualité de vie des populations ;
faire du loisir un levier de développement économique, culturel et social ;
Développer et proposer des activités permettant la jouissance et l’occupation saine du temps libre par les différentes couches de la population.

La division de la sauvegarde et de la codification des loisirs traditionnels a pour missions de :
vulgariser et développer les jeux traditionnels ;
stimuler et encourager la recherche dans le domaine des loisirs traditionnels ;
constituer une banque de données des jeux et loisirs traditionnels
développer la culture de la pratique des jeux et des loisirs traditionnels à travers des programmes incitatifs ;
promouvoir les manifestations communautaires en général et en particulier sauvegarder les fêtes traditionnelles.

 

 

 

Le secteur des loisirs par le biais de la division de la coordination des organisations et associations de loisirs est chargée de :

élaborer des politiques de développement et de promotion du mouvement associatif
favoriser la concertation permanente de l’ensemble des acteurs du secteur des loisirs ;
définir le rôle et les responsabilités des différents acteurs du secteur des loisirs ;
soutenir l’initiative privée en matière de création et de gestion des activités de loisirs ;
suivre et accompagner les activités des différentes organisations et associations de loisirs ;
assurer la reconnaissance des associations et organisations des loisirs;

La division de la promotion et du développement des loisirs est quant à elle chargée de :
mettre en application les textes en vigueur et élaborer des textes fondamentaux et complémentaires régissant le secteur des loisirs.
Sensibiliser sur les bienfaits des loisirs, diversifier l’offre, créer des outils de promotion concrets et accessibles ;
Elaborer des stratégies globales de développement des loisirs ;
créer des conditions organisationnelles favorables à l’émergence des loisirs ;
contribuer, au moyen des loisirs, à l’épanouissement et à l’amélioration de la qualité de vie des populations ;
faire du loisir un levier de développement économique, culturel et social ;
Développer et proposer des activités permettant la jouissance et l’occupation saine du temps libre par les différentes couches de la population.

La division de la sauvegarde et de la codification des loisirs traditionnels a pour missions de :
vulgariser et développer les jeux traditionnels ;
stimuler et encourager la recherche dans le domaine des loisirs traditionnels ;
constituer une banque de données des jeux et loisirs traditionnels
développer la culture de la pratique des jeux et des loisirs traditionnels à travers des programmes incitatifs ;
promouvoir les manifestations communautaires en général et en particulier sauvegarder les fêtes traditionnelles.

 

 

 

Les loisirs contribuent à l’épanouissement de l’homme et rassemblent les populations. Le secteur des loisirs est chargé de définir les orientations globales, développer la culture des loisirs à travers des programmes incitatifs, de sensibiliser sur les bienfaits des loisirs, assurer la diversification de l’offre de loisirs, la création d’outils de promotion concrets et accessibles, promotion du mouvement associatif et veiller à la sauvegarde, la codification et la promotion des loisirs traditionnels menacés de disparition, favoriser la concertation de l’ensemble des acteurs, promouvoir la cohésion et la paix sociales par le développement harmonieux des loisirs et contribuer à la réalisation des objectifs nationaux en matière d’aménagement des espaces à des fins de loisirs.

 

Le gouvernement, sentant le véritable besoin de développer le secteur des loisirs a entrepris des actions dans les années 1978.
En effet, il a été d’abord créé au niveau du ministère de la jeunesse, des sports et de la culture par l’arrêté n°48/MJSC/DJASE du 08 août 1978, une direction de la jeunesse et des activités socio-éducatives avec une division des loisirs et des activités de vacances.
Le secteur des loisirs a été ensuite rattaché en 1992 aux secteurs de la jeunesse et des sports par le décret n°92-019 du 29 janvier 1992 portant organisation du ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs.
C’est en 2005 que la gestion des loisirs a été confiée au ministère de la culture, du tourisme et des loisirs par le décret n°2005-114/PR du 27 décembre 2005 avec la création d’une direction nationale des loisirs.
Après ces mutations, le secteur des loisirs a été de 2008 à 2015 placé sous la tutelle du ministère de sports et des loisirs puis 2015 à 2017 sous le ministère de la communication, des sports et de la formation civique et de 2017 à 2020 sous le ministère de la culture, du tourisme et des loisirs.
Enfin, c’est à partir d’octobre 2020 suite à la formation du nouveau gouvernement que le secteur des loisirs retrouve le secteur des sports sous l’appellation « ministère des sports et des loisirs ».

 

Le secteur des loisirs par le biais de la division de la coordination des organisations et associations de loisirs est chargée de :

élaborer des politiques de développement et de promotion du mouvement associatif
favoriser la concertation permanente de l’ensemble des acteurs du secteur des loisirs ;
définir le rôle et les responsabilités des différents acteurs du secteur des loisirs ;
soutenir l’initiative privée en matière de création et de gestion des activités de loisirs ;
suivre et accompagner les activités des différentes organisations et associations de loisirs ;
assurer la reconnaissance des associations et organisations des loisirs;

La division de la promotion et du développement des loisirs est quant à elle chargée de :
mettre en application les textes en vigueur et élaborer des textes fondamentaux et complémentaires régissant le secteur des loisirs.
Sensibiliser sur les bienfaits des loisirs, diversifier l’offre, créer des outils de promotion concrets et accessibles ;
Elaborer des stratégies globales de développement des loisirs ;
créer des conditions organisationnelles favorables à l’émergence des loisirs ;
contribuer, au moyen des loisirs, à l’épanouissement et à l’amélioration de la qualité de vie des populations ;
faire du loisir un levier de développement économique, culturel et social ;
Développer et proposer des activités permettant la jouissance et l’occupation saine du temps libre par les différentes couches de la population.

La division de la sauvegarde et de la codification des loisirs traditionnels a pour missions de :
vulgariser et développer les jeux traditionnels ;
stimuler et encourager la recherche dans le domaine des loisirs traditionnels ;
constituer une banque de données des jeux et loisirs traditionnels
développer la culture de la pratique des jeux et des loisirs traditionnels à travers des programmes incitatifs ;
promouvoir les manifestations communautaires en général et en particulier sauvegarder les fêtes traditionnelles.